L'Idole
  • Éditeur québécois

Éveline se dit qu’elle a bien le droit de vivre ses dernières années sans se donner en spectacle, sans devenir un fardeau pour les siens. Elle décide de partir, loin, aux antipodes. Elle choisit de s’installer à Buenos Aires. Personne ne sait qu’elle n’a qu’un aller simple, ni son fils, ni ses petits-enfants, ni son frère.

Dans la grande Avenida 9 de Julio, le premier visage qui l’accueille, monumental, c’est celui d’Eva Perón déployé sur un grand édifice. Evita, Santa Evita, l’idole de la mère d’Éveline. Eva Perón, l’amie des pauvres, celle qui faisait la charité vêtue de Dior, morte à trente-trois ans au sommet de sa beauté et de sa gloire.

Buenos Aires charme Éveline par son architecture, ses librairies, le flamboiement des jacarandas au printemps. Mais il n’est pas si facile d’être seule. Au fil des jours, elle fait la connaissance de Violaine, Française d’origine, et d’Alejandro, qui a l’âge de son fils et qui est le père du petit Federico.

Mais s’attacher à ces gens, n’est-ce pas se donner de nouvelles chaînes ? Quelle issue lui reste-t-il ? Repartir ? Revenir ?

Table des matières

Table des matières
L'Idole 1
1 11
2 14
3 17
4 23
5 27
6 34
7 40
8 47
9 50
10 54
11 59
12 63
13 67
14 73
15 76
16 82
17 86
18 91
19 97
20 102
21 110
22 117
23 123
24 127
25 135
26 139
27 148
28 153
29 160
30 166
31 171
32 175
33 181
34 189
35 193
36 196
37 201
38 207
39 210
40 214
41 218
42 222
43 227
44 231
45 236
46 239
Sources 243