Martial

C’est à la suite d’une vidange et d’un curage de l’étang de la Salière que l’on a découvert des restes humains dans sa partie est. Le squelette qui a appartenu, selon le légiste, à une personne jeune, de sexe masculin, n’a pas livré tous ses secrets, mais les gendarmes appelés sur place ont déjà commencé leurs investigations pour identifier le mort. Les premières constatations feraient remonter la mort au minimum à la dernière guerre mondiale. Autre fait troublant, il semblerait que le corps ait été lesté avec un ancien palan de ferme, ce qui ne laisse aucun doute sur le fait qu’il s’agisse d’un meurtre.